Retour sur les RedBull Elektropedia Awards 2018

Il y a deux semaine, InDepth était invité à la 8ème édition des Red Bull Elektropedia Awards organisée dans le bâtiment « Flagey ». Une soirée qui reflète une partie de la nightlife belge, et qui met en lumière des artistes pour la plupart déjà bien connus.

Des voitures Red Bull sur la place Flagey, des lumières bleues et une sécurité à l’entrée : quelque chose se prépare mais il faudra, avant tout, montrer votre invitation pour pouvoir franchir la porte…
A l’intérieur, la « jet-set » belge arpente les couloirs et les locaux de l’ancienne Maison de la Radio de Bruxelles, souvent avec une vodka Red Bull à la main. C’était le moment du networking, où tout le monde essayait de bien se tenir et de comprendre qui était là, et pourquoi. Un accueil propre, avec un bar gratuit, bien rempli et quelques olives… Sans oublier le photobooth à l’entrée pour immortaliser le moment.

C’est ensuite le moment d’entrer dans la salle. La cérémonie commence et une ambiance de club s’installe. Lumières, lasers, grand écran et gros son : les deux présentatrices arrivent sur la scène pour ouvrir le show qui se voudra bilingue. Le timing est serré et tout est parfaitement planifié.

46144271_10156076833513002_4690547072590413824_o

Pour le programme de la 8ème édition, on ne change pas de recette. Pour mettre en lumière la créativité de la scène musicale belge, les membres de la Red Bull Academy sélectionnent des artistes, des collectifs, des lieux et des soirées pour ensuite laisser place à un vote en ligne. Donc plus tu as de followers, plus tu as de chance de gagner. Et vous étiez 4 000 de plus à voter par rapport à l’an dernier !

________________________

 Le processus de sélection 

Chaque année, Red Bull Elektropedia sélectionne un jury composé d’une centaine de professionnels du secteur de la nightlife belge. Cela s’appelle la Red Bull Elektropedia Awards Academy (RBEAA). Une dizaine de membres de la RBEAA sont ensuite nommés au conseil de la Red Bull Elektropedia Awards Academy (RBEAAB). L’adhésion à la RBEAA et à la RBEAAB est limitée à trois années consécutives.

1. Le jury reçoit en octobre une liste de sons, artistes, remixes, etc. qui ont été publiés ou ont eu lieu entre le 1er octobre 2017 et le 30 septembre 2018. Chacun a le droit de rajouter des noms à la liste.
2. Les membres de la RBEAA doivent nommer 3 noms dans au moins huit catégories, sans ordre particulier.
3. Les votes donneront lieu à un top vingt par catégories dont les sept premiers noms sont automatiquement nommés. Un débat suit alors, dans le souci de préserver une qualité et de la diversité.
4. Tout le monde peut voter en ligne.
________________________

Cette année, 23 awards pour 23 catégories présentées par des membres de l’académie.

Les noms des gagnant-es qui nous ont marqué

Pour ce qui est des catégories, on retrouve celle du meilleur media qui reprend surtout des magazines et des livestreams. Et c’est Vice qui remporte le prix aux côtés de Fuzz Magazine et Kiosk Radio. Bientôt InDepth dans la liste ?

La meilleure émission radio revient à Lefto (Studio Brussels), à côté de Faisal (Studio Brussels) et Nosedrip (NTS).

Le meilleur remix revient à Danga pour la reprise de Big Shots – Kendrick Lamar. On retiendra tout de même le remix de Rone – Wave feat. Noga Erez (Locked Groove Remix) qui nous emmène sur une autre planète dès les premières secondes du morceau.

46252122_10156078188763002_3153908538309345280_o

Et le meilleur club / soirée / festival émergeant revient… au C12 ! Grande fierté bruxelloise, le nouvel endroit qui n’arrête pas d’envoyer des pépites croustillantes dans sa programmation remporte le prix au côté de Hip Hop Hooray et de l’acidulé Elrow Town Festival.

Après tant d’excitation, la compétition continue. Place à Angèle, qui rafle 3 prix en passant par la meilleur artiste et productrice, la meilleure chanson et… l’artiste de l’année ! « Vive la Belgique », comme disait Angèle sur la scène en recevant ses prix sur scène.

Vous vous demandez si votre carrière est belle ? Si vous êtes sur le bon chemin ? Créatif, successful, pionnier et sympathique : la meilleure carrière est celle de Thierry Coppens (qui est à l’origine du Fuse avec Peter Decuypere), qui a lancé les soirées Démence il y a déjà 30 ans. Un bon petit documentaire pour en connaître plus sur ce personnage inspirant et sur la boîte phare qu’est le Fuse, c’est ici ! Sinon, voici son interview à l’occasion de son Lifetime Achievement Awards.


Dans les meilleurs producteurs, on retrouve Le Motel qui remporte le premier prix. En deuxième place, Jeroen de Pessemier que vous retrouvez aujourd’hui sous le nom de One Track Brain pour des sets techno bien dosés. En plus de son groupe The Subs et de son rôle de producteur pour Oscar & The Wolf, Jeroen continue dans la musique électronique avec toujours beaucoup de bonnes énergies et d’envie de faire bouger le public. En 3ème, on retrouve l’artiste bruxellois Cleveland qui a fait ses preuves déjà plusieurs fois. Pour le voir bientôt, il faudra aller à Berlin ou à Nordring !

C’est bien sûr Dour qui mène la danse quand on parle de festival, puisqu’il gagne le prix du meilleur festival belge. Une programmation éclectique et de qualité, une ambiance de folie chaque été : retour sur les moments forts de l’édition de 2018 ici.

Nouveauté cette année pour la catégorie : le Listen! s’est rajouté à la liste.

Pour l’artiste la ou le plus prometteur / prometteuse, le public n’a pas pu voté. Le jury de Red Bull a qualifié Sobrini, Sylvie Kreusch et Cellini ! Et le prix du meilleur DJ revient à 2manydjs qui ont détrôné Charlotte de Witte et Amelie Lens. Félicitation tout de même à Cellini, Phase, Kong, Konna, Red D, A. Brehme et Kafim !

Les meilleures soirées se passeraient peut-être quand même à Bruxelles, car on retrouve Under My Garage et BSMNT. Mais il faudra aller à Anvers ou autre part en Flandre pour assister à la meilleure soirée : celle de Vice City. Et pour ce qui est des meilleures grosses soirées, elles se passeraient aux All Eyes On Hip-Hop en Flandre. En deuxième place, les soirées Deep In House sont montées en grade. L’événement de cet été nous a d’ailleurs laissé un très beau souvenir. Retrouvez l’une de nos review ici.

Si vous avez envie de clubber en Belgique, le choix ne manque pas. Parmi les 30 sélectionnés, c’est le Kompass de Gand qui fait l’unanimité, suivi par le C12, le Fuse et Ampere. Bref, de quoi ne pas s’ennuyer dans notre petite contrée.

46271273_10156078186048002_3867971036230189056_o

Du côté de la scène rap et hip-hop c’est une véritable envolée. Entre les nouveaux talents qui ont émergé, qui ne cessent de nous envoyer du lourd, et nos artistes qui se sont exportés à l’étranger, l’année 2018 est définitivement une année phare pour cette scène. Cela s’est remarqué aussi au Red Bull Elektropedia Awards, puisque de nombreux prix et nominaitions ont été attribué à des artistes et collectifs hip hop. On retiendra, entre autre, les artistes Jayn Mng et Stikstof.

Pour ce qui est des labels, Top Notch Belgium et Frontal sont dans les 3 meilleurs. Entre eux deux, on retrouve tout de même un peu d’électronique avec Deewee (par David et Stephen Dewaelede de 2manydjs / Soulwax).

Voilà, la cérémonie est terminée. Les gagnant-es repartent donc avec un prix, un « trophée » avec leur nom, des photos d’eux sur scène et quelques articles à leur sujet dans la presse. Sinon, c’était avant tout une belle occasion pour rassembler la scène belge, qui reste parfois trop fragmentée entre les différentes régions de notre petit pays.

Et pour celles et ceux qui n’en avaient pas assez, la soirée a continué au Belga avec Vladimir Cauchemar du label Ed Bangers. De quoi finir la soirée en beauté et de manière décontractée !

More Stories
ITW : A. BREHME [SONATA FORMA]