MOONDAY w/ VAAL, 2000 and One, SHDW & Obscure Shape

Samedi dernier, on a pris le train en direction de Gand pour voir comment nos voisins font la fête. Et c’était parfait! Le Vooruit accueillait Moonday avec un line-up de folie et très prometteur. Lebawski, co-organisateur de la soirée, nous en parle.

L’été, c’est terminé! Les évènements Moonday reprennent dans leur lieu fétiche et original : le Vooruit. Un centre d’art situé dans un bâtiment impressionnant datant de plus cent ans. Les DJ sets étaient au point, la foule était « on fire »… Même les fondateurs de R&S étaient présents.

Nelson et Gilles, alias Merch&dise et Lebawski, organisent les soirées Moonday, ils aiment les commencer. En effet, ils sont aussi dj résidents de leurs soirées. « En Belgique, le monde arrive généralement tard en soirée… On se plaint souvent de l’heure de fermeture. Mais si tu danses de 23h à 6h, tu es épuisé et satisfait. », nous disait Gilles.

On est donc arrivé au début. Merch&dise et Lebawski ont annoncé la couleur avec un bon set techno/house. Des tracks old-school, des sons qui bougent… Bref, de quoi bien commencer la soirée. Ils veulent nous faire bouger!

IMG_0053

Ensuite, Vaal est arrivée. Mystérieuse comme sa musique, elle nous a offert un set deep et très prenant. Derrière sa casquette, elle a instauré une énergie spéciale au Vooruit et a submergé toute la salle avec des tracks mélodiques et envoûtantes. La fille de Sting a nourri nos oreilles sans prétention avec sa musique « venant d’un autre monde »…

IMG_0168

Après elle, place à un ancien maître de la techno. On ne connaissait pas bien 2000 and 1, mais quelle découverte! Vous en saurez plus très bientôt.

Pour terminer, SHDW & Obscure Shade ont tout déchiré. Ils ont gardé le niveau d’énergie maximum et même au-delà. Un set hard et puissant… C’était rapide, propre et transcendantal. Le résultat d’une symbiose de Stuttgart, qui ramène l’esprit des raves parmi les clubs technos. Un délice à consommer sans modération.

IMG_0328

En plus de tous ces sets remarquables, des fraises et autres fruits servis sur un plateau d’argent, étaient proposés gratuitement dans le public ! Le rêve…

Il est maintenant 6h, et la soirée est terminée. C’est l’heure d’échanger quelques mots avec Lebawski…

Comment s’est passé la soirée?

Plutôt bien je pense. C’était plus au moins ce qu’on avait espéré. On pensait attirer un certain nombre de personnes avec notre line-up… Et on y est arrivé!

Le choix de la date n’était pas facile. Notre public principal est fait d’étudiants… Beaucoup d’entre eux sont en vacances en ce moment. C’était donc un risque à prendre mais c’était une très bonne idée au final. Ceux qui travaillent la semaine ont pu venir aussi !

C’était sûrement une de nos meilleures éditions.

Pourquoi avoir choisi d’organiser vos soirées le lundi?

Nelson et moi, sommes également Dj’s. Cela nous a toujours ennuyé qu’il n’y ait pas de soirée le lundi! De plus, nous n’avons pas dû rentrer en compétition avec d’autres soirées qui sont déjà réputées. C’est de cette manière que nous avons commencé à construire notre communauté, il y a deux ans.

Qu’est-ce que tu peux nous dire sur votre thématique: les planètes ?

On a commencé avec cette thématique quand on s’est installé au Vooruit. On exploite chaque planète de notre système solaire.

Avant, nos soirées étaient mensuelles. Et chaque mois, on choisissait un thème différent mais toujours en rapport avec l’espace. Une fois, on a recouvert le plafond avec des planètes… On a aussi fait des avions en papier,… Le ressenti de nos soirées est un peu différent chaque fois, mais avec le même type de musique.

On est arrivé à Saturne, et c’est bientôt la fin. Ensuite, nous trouverons autre chose !

Qu’est qui rend vos soirées spéciales?

Nos soirées sont spéciales parce que, normalement, nous les organisons le lundi. De plus, on utilise des visuels comme le video-mapping. Toute la soirée est en relation avec notre thème.

On peut aussi dire que la façon dont nous organisons le line-up est fait pour que le niveau d’énergie monte progressivement… Ce qui fait que nos soirées ne sont pas ennuyantes!

Pourquoi le Vooruit?

Le Vooruit est l’un des plus beaux endroits à Gand. Pour nous, c’est important de rester dans notre ville. On veut ajouter quelque chose à la scène gantoise! Si on sort de Gand, c’est seulement parce qu’on est invité ailleurs… Comme au festival Labyrinth Open!

Vous avez fait un open air en collaboration avec ABSTRKT… D’autres associations prévues pour bientôt?

Oui, certainement ! L’open air a été un grand succès. C’était sold out 9 jours avant!

Chaque concept a sa direction musicale. C’est très enrichissant de les mixer. ABSTRKT est moins dans la techno, mais on s’était mis d’accord pour inviter Detroit Swindle… Vous pouvez vous attendre à d’autres collaborations dans ce genre. 

Le festival Labyrinth Open, était un grand succès aussi. Un bon public et le tout était très pro. On est vraiment heureux d’avoir été invité à cette boat party.

Sur quel critère vous basez-vous pour booker vos artistes?

On travaille toujours autour de notre concept. On veut que les gens viennent parce qu’ils savent qu’il y aura du bon son, et qu’ils ne doivent pas forcément connaître les artistes sur l’affiche. On veut faire découvrir des artistes… Comme 2000 and 1 par exemple. Il n’est pas très connu en Belgique mais le public était conquis !

Que penses-tu de la scène électronique belge?

On a des bonnes soirées, mais il y en a trop… Elles se passent souvent à la même date. On a besoin de plus de communication entre les organisateurs.

Comment avez-vous commencé à organiser vos soirées?

Nelson est plus dans la musique underground et est assez nouveau dans le DJ-ing. Néanmoins, il a beaucoup d’expérience en terme de soirées, ce qui fait de nous une bonne team.

Tout a commencé sur une terrasse en Espagne, on s’est rencontré et on s’est dit qu’un jour on organiserait une soirée ensemble. Quelques années plus tard, on s’est revu au deuxième étage du Fuse. On a compris qu’on avait les mêmes goûts, les mêmes attentes par rapport au déroulement d’une soirée.

On voulait organiser une bonne soirée pour que nos amis s’amusent, mais aussi pour des gens qui nous sont inconnus. C’est probablement ça le plus grand plaisir en tant qu’organisateur. Cela vous donne une satisfaction différente de celle qu’on a après avoir fait un set… Et c’est cool (rire)!

Mais, bien sûr, amener des artistes qu’on aime à Gand faisait aussi partie de nos motivations. C’est vraiment bon de pouvoir faire découvrir aux autres la musique que l’on aime.

La prochaine édition aura lieu le 6 novembre, au Vooruit. Et nous avons entendu dire qu’ils vont peut-être streamer le public et le projeter sur leur video-mapping pendant la soirée… de beaux projets en perspective pour Moonday. 

Plus d’infos par ici : www.facebook.com/events/129907480980767

Suivez Moonday sur Facebook : www.facebook.com/moondayandnight

More Stories
Paradise City Festival 2018