Deep in(to) Key West

Enseigne reconnue à Bruxelles, Deep in House sait comment garder la notoriété de son excellence et surtout comment fêter son anniversaire. Pour ses 6 ans, le collectif house et techno belge organise un mini festival le samedi 7 juillet prochain dans une warehouse inédite, Key West. 

Depuis le 22 juin 2012, Deep in House rassemble les amateurs de musique électronique grâce à ses différents évènements, « Open air » à l’Atomium rassemblant des milliers de personnes, ses « Saint Sylvestre » et son dernier bébé en date, le C12. Cette fois, ils marquent le coup avec une « RAVE » de type massive. Deux salles, 9 artistes belges et internationaux, de la house, de la techno, tout ce qu’il faut, tout ce qu’on aime.  

Une programmation de qualité et riche de son éclectisme, sans pour autant ramener les gros noms qui tournent depuis 2 ans en boucle. Ce qui était d’ailleurs le credo du collectif à sa création : proposer des artistes peu ou pas vu en Belgique et dans le cas des belges, ceux se produisant devant de plus petites audiences.
La nuit du 7 sera bordée par un panel international, mené par Larry Heard aka The Deep House Creator aka MR. Fingers (salle 1), producteur US actif depuis presque 40 ans avec des sons très smooth et mélodieux. En tête d’affiche, Regis (salle 2) l’accompagnera, artiste british, conservant tout un mythe autour de son personnage et de ses nombreux pseudonymes avec sa techno dégénérée et peu conventionnelle.
La salle 1 sera rythmée de House américaine avec donc Larry Heard, Awesome Tapes From Africa mais aussi d’un nuancier belge avec San Soda, Kong et un des résidents, Chris Ferreira.
Plus sévère, la salle 2 accueillera les Suédois Anthony Linell / Abdulla Rashim et Acronym ainsi que le résident Deep in’, Kafim.

33869712_1991202450914755_6901169647534473216_o

Des propositions peu banales et rarement aperçues en Belgique mais d’une qualité qu’on ne peut démentir. Non non, on ne fait pas dans le mainstream mais dans les découvertes (pour certains) agréablement surprenantes. 

Quand on entend ça, qu’on voit l’évènement rapidement défiler sur Facebook, on pense Galerie Horta, C12 – le frais, le beau – ou autres habituels de nos weekends décadents des semaines précédentes.
Il n’en est rien, car pour l’occasion rien de tel qu’un endroit encore jamais exploité, non loin du centre de Bruxelles. A deux pas de la gare du midi, le projet Key West propose un espace modulable insolite de près de 6000 mètres carrés.

33788794_1991203724247961_7505177903462612992_o

Les bruxellois habitués à longer le canal pour y trouver des raves, se retrouveront dans la zone industrielle d’Anderlecht, anciennement zone portuaire, dans une immense warehouse qui pourrait bien être le prochain spot parfait pour les raves à venir. On en fera volontiers l’antre de la techno, qui fait un peu mal à l’âme à la fin du week-end.

Les 3 organisateurs de Deep in House osent sortir du banal, de notre playlist habituelle et redonnent vie à la « night life » Bruxelloise qui s’essouffle un peu. Dans les années 90, la Belgique accueillait des soirées qui allaient du jeudi au lundi. C’est bien connu, le week-end commence le jeudi chez nous.
Deep in House souhaite clairement conserver cet esprit de fête à la belge et on peut dire qu’actuellement, ils représentent le renouveau – en passant par la nostalgie – de cette ambiance qui a quelque peu disparu de notre belle capitale.
«Bruxelles est le nouveau Berlin» disait-on. Et c’est vrai que depuis quelques années, les organisations, les collectifs et autres initiatives qui fleurissent ça et là sont rarement décevants. Néanmoins Bruxelles dort toujours un peu, du moins, son public. On nous propose du lourd, on nous propose de l’exclusif, du jamais vu. Alors, réveille-toi Bruxelles et rendez-vous le 7 juillet au Key West pour les 6 ans de Deep in House.

Plus d’informations sur l’évènement Facebook. 

More Stories
ITW : PARALLEL CIRCUIT [FORM AND FUNCTION, VOLTAGE]